Conteneurs : les armateurs au mieux de leur forme financière au troisième trimestre

La publication des résultats du troisième trimestre confirme la bonne santé financière des armateurs opérant dans le conteneur. Les perturbations des chaînes logistiques et la congestion portuaire ont impacté les chiffres du troisième trimestre.

Après Mærsk, ZIM et Hapag Lloyd, c’est au tour du groupe CMA CGM de publier ses résultats financiers. Si le troisième trimestre a connu une croissance légèrement moindre que les autres trimestres, les chiffres des principaux armements conteneurisés restent sur une tendance de hausse.

Des résultats en hausse

Globalement, sur les trois premiers trimestres, les armements conteneurisés que sont CMA CGM, Mærsk, Cosco, Hapag Lloyd et ZIM ont enregistré une croissance. Les résultats financiers de ces armateurs demeurent bien au-dessus de ce qu’ils ont pu connaître en 2020. Pour les observateurs, « cette amélioration des résultats financiers des armateurs fait suite à plusieurs années de pertes. Ils ne font que reconstituer leurs finances pour l’avenir ». […]

Progression du chiffre d’affaires de 60% à 176%

Cette embellie financière se traduit dans les chiffres d’affaires. Pour tous les armements, à fin septembre, ces données sont en forte progression. Elles évoluent entre 60% et 176%. La plus faible progression est à inscrire pour Hapag Lloyd et Mærsk. La plus forte hausse revient à ZIM. Ces chiffres sont à relativiser. […]

Hausse des volumes

Si les chaînes logistiques sont sous pression en ce moment, les volumes des armements continuent leur progression. Tous les armateurs affichent une croissance des conteneurs chargés. Elle va de 3% pour Cosco à 28% pour ZIM. […]

Augmentation de 125% des taux de fret

Cette progression des volumes et le taux d’utilisation des capacités ont amené une hausse importante des taux de fret. ZIM estime que sur les neuf premiers mois de l’année, les taux de fret ont progressé de 125% à 2510$/EVP. Une hausse que l’armement a remarqué notamment sur le troisième trimestre avec une augmentation de 174% à 3226$/EVP. Pour sa part, Hapag Lloyd estime que la hausse des taux de fret atteint 65% sur les neuf premiers mois de l’année. […]

> Lire l’intégralité de l’article sur Ports et corridors